AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Stornoway est le village jouxtant l'édifice de la W.I.S.E. La route entre les deux se fait, à pieds, en une vingtaine de minutes et offre une vue spectaculaire des plages qui bordent l'île. Village tout près des montagnes est traversé d'une rivière se jetant dans la mer, charmant et pittoresque, Stornoway - à force de cohabiter avec la W.I.S.E. - est devenu un village entièrement sorcier où il fait bon vivre et travailler. Là-bas vous y retrouverez également le quartier Coigrich, un quartier qui, depuis quelques années, s'est naturellement développé avec l'arrivée d'étudiants aux origines multiples à la W.I.S.E. - sur la rue Goathill. Restaurants italiens, japonais, coréens et même canadiens y ont vu le jour. Salles de bowlings, de karaokés, petits salons de thé, boulangeries, bibliothèques, magasins de musique, terrains de foot, studios de danse, gymnases et bars ont pointés lentement le bout de leur nez, faisant maintenant compétition aux édifices ancestraux présent depuis bien longtemps dans les rues de Stornoway.
welcome sur Memor Mirificus, un forum University/City/HP de type fantastique ou vous pouvez incarner moldus, sorciers ou cracmols. Le jeu se déroule a Stornoway sur l'île de Lewis, là ou la première université pour sorciers et moldus a ouvert ses portes. Vous aurez sept jours pour terminer votre fiche. aucun nombre de RP par mois n'est demandé, ni de ligne minimum par réponse.

1 résultat trouvé pour HaroldEtLesPriorités

AuteurMessage
Tag haroldetlespriorités sur Memor Mirificus DajLPGSujet: Lumos à la bibliothèque. FT. Harold Park
Harold Park

Réponses: 6
Vues: 100

Rechercher dans: Bibliothèque   Tag haroldetlespriorités sur Memor Mirificus EmptySujet: Lumos à la bibliothèque. FT. Harold Park    Tag haroldetlespriorités sur Memor Mirificus EmptyLun 13 Aoû - 13:58




I did not trip and fall. I attacked the floor and I believe I am winning.

RAHHHH, mais c’était trop la honte… avoir la honte, c’était aussi le résumé de sa vie.  Si Alice ne l’avait jusqu’à présent - étonnement - pas pris pour un pervers, il se doutait bien ses mains bien intentionnées, mais particulièrement mal placé, elle allait le gifler.

Il l’aurait mérité.

Mais Alice était trop gentille et, plutôt que de se mettre à l’insulter, à le frapper et à le rebaptiser à toutes les secondes, elle ne souffla qu’un pauvre euh oh--, et Harold eu définitivement envie d’enfoncer sa tête dans les dictionnaires pour ne plus jamais en ressortir.  C’était encore heureux que la baguette de la Todchai ait été enfoncé suffisamment longtemps dans sa joue pour camoufler son teint cramoisie.

Fuck Harold, man… se dit-il, tu as 22 ans comment DIABLE peux-tu ENCORE réagi ainsi !? M’bah… c’était plutôt simple…  C’était ça être Harold après tout… -

Les paroles d’Alice tirèrent le pauvre Litriù de ses pensées, fixant avec effroie l’ancienne Pouffsouffle. ALERT, ELLE ALLAIT PLEURER, C’ÉTAIT CERTAIN OMG. OMG NON!  Il pouvait l’entendre dans sa voix… vraiment c’était un bon qu’il avait (avec toutes ses soeurs, pas le choix de détecter rapidement ces moments).  Et aussi subitement que les dictionnaires lui étaient tombé dessus, Harold était presque déjà debout, s’extirpant de peine et de misère des livres tout en cherchant à taton sa bagu-...

“Oups...” ne pu-t’il s’empêcher d’échapper alors qu’il visualisait très bien sa baguette, resté sur son bureau sous sa lampe.  

Ô well.

“P-pleu-pleure pas Alice, t’inquiète pas… j-... je vais tout arranger!” s’exclama-t’il dans le noir alors qu’il replaçait ses lunettes - retrouvé sous un dictionnaire - sur son nez.

Analysons rapidement la situation:  Il n’avait pas sa baguette.  L’une des vitre de ses lunettes avaient visiblement été craqué par la pluie de dictionnaire.  Il avait mal à une jambe.  Il avait probablement deux ou trois côtes de foulées… et ou cassées.  Sa respiration était UN PEU sifflante.

Ok cool.  Pas de panique, rien d’assez apparent pour qu’Alice ne le remarque.

Harold se retourna vers la jeune femme et lui fait un de ses fameux sourire - de ceux si large qu’on ne voit plus ses yeux alors que sa bouche fend soudainement la moitié de son visage en deux: un fron et un sourire.

“OK.  ALICE!  Tout est chill, regarde, met toi juste là” il pointa un petit endroit ou il n’y avait pas de dictionnaire en espérant qu’elle voit ou sa main pointait “puis bouge SURTOUT PAS ton bras.  J’suis pas médecin… ni médicomage, mais j’suis convaincue que je ne vais pas réussir à re replacé l’épaule… je… je vais ranger les dictionnaires et après je t’amène à l’infirmerie!”

#HaroldEtLesPriorités...

(c) SIAL ; icons sial


Revenir en haut 
Page 1 sur 1
Sauter vers: