AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Stornoway est le village jouxtant l'édifice de la W.I.S.E. La route entre les deux se fait, à pieds, en une vingtaine de minutes et offre une vue spectaculaire des plages qui bordent l'île. Village tout près des montagnes est traversé d'une rivière se jetant dans la mer, charmant et pittoresque, Stornoway - à force de cohabiter avec la W.I.S.E. - est devenu un village entièrement sorcier où il fait bon vivre et travailler. Là-bas vous y retrouverez également le quartier Coigrich, un quartier qui, depuis quelques années, s'est naturellement développé avec l'arrivée d'étudiants aux origines multiples à la W.I.S.E. - sur la rue Goathill. Restaurants italiens, japonais, coréens et même canadiens y ont vu le jour. Salles de bowlings, de karaokés, petits salons de thé, boulangeries, bibliothèques, magasins de musique, terrains de foot, studios de danse, gymnases et bars ont pointés lentement le bout de leur nez, faisant maintenant compétition aux édifices ancestraux présent depuis bien longtemps dans les rues de Stornoway.
welcome sur Memor Mirificus, un forum University/City/HP de type fantastique ou vous pouvez incarner moldus, sorciers ou cracmols. Le jeu se déroule a Stornoway sur l'île de Lewis, là ou la première université pour sorciers et moldus a ouvert ses portes. Vous aurez sept jours pour terminer votre fiche. aucun nombre de RP par mois n'est demandé, ni de ligne minimum par réponse.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Sous couverture [Sara]

Lun 26 Nov - 13:50
Hyeon Tae cherchait une place de libre dans la bibliothèque, ce qui ressemblait momentanément à la quête du Graal. Les étudiants semblaient avoir décidé d’un commun accord de fondre sur le lieu comme une nuée de billiwings vengeurs et nombreux étaient ceux qui se faisaient alpaguer par la bibliothécaire surbookée pour cause de chahut. Il était accompagné d’un de ses amis de promo, un certains Lorcan, un jeune homme très calme et peu prolixe. Sa présence faisait du bien à Hyeon Tae, il ne ressentait pas, comme la plupart des gens, le besoin de donner un avis sur tout et n’importe quoi. C’était le seul qui n’en rajoutait pas une couche à chaque fois qu’il se tirait dans les pattes avec Sara. Ils étaient donc à la recherche d’une table miraculeuse où poser leurs fesses au milieu d’une bibliothèque bondée.
Il était sur le point d’abandonner lorsque Lorcan lui tapa dans le bras et accéléra le pas vers un point qu’il ne voyait pas encore. Comme un rapace fondant sur sa proie, Lorcan posa ses livres sur un table de quatre places qui venait de se libérer en lançant un regard glacial au petit groupe d’étudiants qui avaient repéré le même emplacement. Hyeon Tae posa son sac sur une chaise et en rajouta une couche avec ce coup d’œil froid et méprisant dont il avait le secret. Certains d’entre eux se tendirent et ils s’éloignèrent en grommelant. Le jeune sang-pur poussa un soupir soulagé et s’assit avec raideur.
« Quel cirque ridicule. » souffla-t-il à mi-voix à Lorcan lorsque celui-ci prit place en face de lui. Lorcan hocha la tête avec un léger sourire amusé avant de sortir le livre qu’ils étudiaient actuellement en politiques et langues magiques : Centaures et communication, analyse et considérations métaphysiques cosmiques par Roger Rabbot.
Il sortit son livre d’analyse des objets magiques (Découvrir les distracteurs de boucliers ! Tout savoir sur les pires objets enchantés ! par Arthur Dufour) et commença à rêvasser tout en lisant les pages demandées. Il se demandait où était Sara, et s’il devait mettre à exécutions certaines idées la concernant. Est-ce que c’était trop de lui offrir un animal de compagnie ? Un petit côté calculateur en son esprit lui soufflait que c’était une mauvaise idée car le chien accaparerait le quota de contacts et de câlins qu’ils pouvaient avoir, et qui était déjà bien faible. Il plissa les yeux, tergiversant sur le sujet comme ces gens qu’il trouvait idiots dans les magasins, ceux qui passaient trois heures à décider s’ils prenaient la tasse verte ou bleue. Il soupira dans les pages de son livre et relut pour la dixième fois la troisième ligne en tâchant de se concentrer assez pour en comprendre le sens. Il finit par abandonner son livre et le poser à côté de lui. Il laissa son regard errer un instant sur la foule concentrée dans la bibliothèque avant de sortir son devoir de runes. Il était bon, tellement qu’il mit une quinzaine de minutes avant d’avoir besoin de sortir son dictionnaire. Un travail qui lui demandait de la concentration et de l’action, c’était ce dont il avait besoin pour ne pas laisser son esprit sombrer dans les méandres de ses pensées.
D’autant que celles-ci le ramenaient invariablement vers Sara, ce qu’elle faisait, quels vêtements elle porterait aujourd’hui, est-ce qu’elle sourirait discrètement en le voyant ou détournerait le regard ? Ce moment où il se permettrait de laisser ses yeux s’attarder sur elle juste un instant de trop et que, peut-être, elle en rougirait ? Bien qu’elle rougisse moins maintenant qu’un tout début, ce qui l’attristait un peu. Et peut-être qu’il prendrait le gallion qu’il avait enchanté et qu’il lui enverrait un « je t’aime » ou un compliment quelconque, celui qui lui viendrait sur l’instant. Et qu’elle lui lancerait ce regard de reproche qui signifiait « Fais attention ! ». Ce qui lui ferait hausser un sourcil et esquisser un demi-sourire un peu condescendant. Il adorait leurs échanges silencieux. C’était les meilleurs moments de ces journées où ils ne pouvaient pas se retrouver ensuite. Il trouvait qu’ils ne passaient pas assez de temps ensemble, mais c’était compliqué. Elle lui manquait, cela faisait presque une semaine qu’ils n’avaient pu avoir un moment tout les deux et il était littéralement en manque de sa voix, de son odeur, de la douceur de sa peau.
Il cligna des yeux, revenant soudain sur terre, le regard fixé sur son parchemin et se demandant s’il n’hallucinait pas. Ce… Cette odeur… Il y pensait tellement fort qu’il la sentait ? Il releva les yeux, fronçant les sourcils, pour voir quelqu’un demander à Lorcan si c’était possible de prendre les deux dernières places de la table. Il du faire un effort monumental pour ne pas laisser échapper la moindre expression en voyant Sara avec la fille. Respirer calmement, rester stoïque, prendre un air froid et détaché, ne pas réagir. C’était vraiment de plus en plus dur alors que tout ce qu’il voulait faire c’était lui sourire, l’embrasser. Lorcan hocha la tête et adressa un regard d’excuse à Hyeon Tae, qui leva les yeux au ciel et retourna à son devoir de runes en tâchant d’oublier la présence si proche de Sara.
avatar
ft. : Park Hyung Sik
crédits : Yeonnie
Hiboux envoyés : 37
Sur MM depuis : 14/10/2018
Allégeance : sorcier*neutral
Mornilles : 74
DC : Keir + Sican + Asaki + Maddy + Eron
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Jeu 6 Déc - 16:02
C’était l’hiver, on approchait doucement des examens de mi-semestre. Alors, si pour beaucoup de personne cela sonnait comme un moment joyeux où on se détend pour faire les cadeaux et s’occuper des préparatifs de Noël, pour Sara, c’était tout autre chose. Alors que ses amis moldus étaient actuellement entrain de vadrouiller dans les rues de Londres, elle, était entrain de vadrouiller dans les couleurs parmi la foule d’étudiants sorciers en direction de la bibliothèque. Elle était accompagnée de Calypso, une fille de sa promo, même si elles n’étaient pas vraiment amies, étudier avec elle était assez agréable. Calypso était plutôt du genre à ne pas poser des tonnes de questions, à réviser dans son coin et à n’ouvrir la bouche qu’en cas de doute sur un point du cours. Une partenaire de révision parfaite pour elle.

Malheureusement, Sara et Calypso ne semblaient pas être les seules à avoir eu l’idée de se rendre à la bibliothèque pour préparer les examens. Celle-ci était bondée alors qu’habituellement, il n’y avait que le choix niveaux places. La bibliothécaire semblait au bort de l’infarctus, entre les bouquins qu’elle recevait en retour, les étudiants qui parlaient un peu trop fort et ceux qui ne trouvaient pas les ouvrages dont ils avaient besoin. Si elle pouvait lancer un stupéfix sur l’ensemble des étudiants présent, elle le ferait, mais malheureusement, elle ne pouvait pas. Calypso entrepris de leur trouver une table libre parmi la foule présente. Sara avait peu espoir d’en trouver une et pourtant, elle avait besoin de rester ici, en plus de réviser, elle avait un devoir à rendre en Sortilèges de Défense sur le Patronus. Elle donnait l’impression d’une élève sérieuse, elle l’était de base, mais elle avait surtout besoin de s’occuper l’esprit pour ne pas penser à une certaine personne. Dès l’instant où elle avait un moment de libre, Hyeon Tae pointait le bout de son nez dans ses pensées. Le fait de ne pas le voir comme elle le souhaitait devenais de plus en plus difficile. A chaque moment de la journée, elle se demandait ce qu’il faisait, pensait-il à elle ? Mangeait-il ? Que portait-il ? Est-ce qu’il avait mis ce parfum qu’elle aimait tant ? Parfois, elle lui envoyait un message via leur gallion magique, un « je t’aime » ou un simple « tu me manques ».

Alors que ses pensées vagabondaient vers Hyeon Tae, son amie s’arrêta devant une table apparemment disponible pour deux autres personnes. Sara n’y prêta pas vraiment attention, jusqu’à ce que Calypso se décale pour s’installer à la table. Sara marqua un bref arrêt, avant de se reprendre pour ne laisser personne constater sa réaction. A cette table, se trouvait celui qui faisait chavirer son cœur depuis des années. Hyeon Tae. Il lui jeta un regard rapide, faisant comme s’il se fichait de sa présence. Ils n’avaient pas le choix, ils devaient garder leur relation secrète jusqu’à ce qu’ils puissent s’afficher en public. La jeune sorcière avala sa salive alors qu’elle s’installait à côté de lui. Calypso ne semblait pas au courant de la relation entre les jeunes gens puisqu’elle ne se posa pas la question de savoir s’ils allaient s’entretuer ou non. Elle fouilla dans son sac pour en sortir un parchemin, une encre et une plume ainsi que son livre sur les patronus.

Raclant sa gorge, Sara entrepris de commencer sa rédaction. Elle ouvrit son bouquin à la page qui l’intéressait, trempa sa plume dans son encre et attrapa son parchemin. Celui-ci lui échappa des mains pour venir glisser par terre entre sa chaise et la sienne. Râlant, elle se pencha pour l’attraper, au moment de la reposer, elle effleura la cuisse de Hyeon Tae, ce qui provoqua un léger sursaut chez elle, faisant rencontrer sa tête et le dessous de la table. Elle étouffa un léger cri de douleur, avant de se remettre droite pour faire comme si de rien n’était. Mon dieu, comme c’était difficile d’être si proche de lui sans pouvoir le toucher. Elle sentait son odeur, faisant battre son cœur à vive allure. Hyeon Tae était si proche et si loin à la fois.

Elle respira profondément, attrapa sa plume et commença à écrire son devoir. Elle devait faire un effort surhumain pour rester concentrer sur la rédaction de celui-ci. Passant sa main dans ses cheveux, elle laissa échapper un léger soupir d’agacement. Elle jeta un rapide coup d’œil en face d’elle, Calypso et le garçon étaient absorbés dans leurs lecture. Sara en profita pour tourner légèrement la tête et poser ses yeux sur lui pendant un court instant. Comme il était beau, comme elle l’aimait.
avatar
Muggle Lover
ft. : Choi Soo Bin
crédits : @Yeonnie
Hiboux envoyés : 33
Sur MM depuis : 24/08/2018
Allégeance : Lovers
Mornilles : 70
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Sauter vers: