AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Stornoway est le village jouxtant l'édifice de la W.I.S.E. La route entre les deux se fait, à pieds, en une vingtaine de minutes et offre une vue spectaculaire des plages qui bordent l'île. Village tout près des montagnes est traversé d'une rivière se jetant dans la mer, charmant et pittoresque, Stornoway - à force de cohabiter avec la W.I.S.E. - est devenu un village entièrement sorcier où il fait bon vivre et travailler. Là-bas vous y retrouverez également le quartier Coigrich, un quartier qui, depuis quelques années, s'est naturellement développé avec l'arrivée d'étudiants aux origines multiples à la W.I.S.E. - sur la rue Goathill. Restaurants italiens, japonais, coréens et même canadiens y ont vu le jour. Salles de bowlings, de karaokés, petits salons de thé, boulangeries, bibliothèques, magasins de musique, terrains de foot, studios de danse, gymnases et bars ont pointés lentement le bout de leur nez, faisant maintenant compétition aux édifices ancestraux présent depuis bien longtemps dans les rues de Stornoway.
welcome sur Memor Mirificus, un forum University/City/HP de type fantastique ou vous pouvez incarner moldus, sorciers ou cracmols. Le jeu se déroule a Stornoway sur l'île de Lewis, là ou la première université pour sorciers et moldus a ouvert ses portes. Vous aurez sept jours pour terminer votre fiche. aucun nombre de RP par mois n'est demandé, ni de ligne minimum par réponse.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Rencontre dans un couloir [FT Lach<3]

Dim 8 Juil - 17:29
Aujourd'hui Padraig n'avait pas cours. Tout comme le jeune adulte qui se respectait il prit la décision de -faire la fête- d'aller étudier à la bibliothèque loin des créatures aux hormones turbulentes qui l'entouraient. La prochaine fois, il prendra avec lui un spray anti-couple qui se léchait la glotte. On pourrait soupçonner Paddy être un solitaire avéré qui détestait tout type de sentiment amoureux. Pourtant, il était  juste désespéré à rencontrer le grand Amour qui le ferait valser sur la chanson de l'amour. Pendant des années il avait cru le trouver dans le Berry, il s'était cru dans un conte de fée. Il était la princesse et l'autre le prince. Pourtant tout c'est écroulé du jour au lendemain. Rejetant du bout des doigts une larme qui s'était échappé de son oculaire. Il se remit en marche vers son lieu de rendez-vous pour un tête à tête avec des bouquins poussiéreux. Poussant un soupir de drama-queen, l’éleveur de chèvre à temps partiel jeta un regard envieux au couple qui se tenait la main amoureusement. Secouant la tête, il se répéta en boucle que son prince charmant n'était pas encore arrivé et qu'il s'était peut-être perdu par voie postale comme sa lettre pour Poudlard... Bref, il n'allait pas chauffer inutilement ses neurones pour  des spéculations qui pourraient encore faire chialer son cœur de guimauve. Le brun aux roulements de hanches dignes de Beyoncé avança tel un roi dans sa cours. Alors qu'entre nous, Padd avait plus l'allure d'être le roi des chèvres qu'autre chose. En plus, pour le plus grand ennui de l'Irlandais il était obligé à assisté à des cours de tutorat alors que son simple QI il dépassait ses aînés facilement. Non il était pas arrogant juste réaliste. De toute façon il avait TOUJOURS raison. C'était une vérité universelle et démontré. Pourtant, le petit brun n'avait pas calculé qu'il se fit bousculer quelqu'un et que son postérieur allait rencontrer le sol sale du couloir. Et le coté maniaque de la propreté refis surface. Une grimasse de dégoût déforma ses traits. « Vous ne pouvez pas faire attention ?! » demanda le brun les fesses poussiéreuses qui ne rêvait que prendre une nouvelle douche.
Padraig. O Vontell
ft. : Gino Pasqualini
crédits : Neutral
Hiboux envoyés : 55
Sur MM depuis : 23/10/2016
Allégeance : Sinsear
Mornilles : 128
DC : Eden ♥️
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Jeu 16 Aoû - 7:08
Ça ne faisait pas si longtemps, ça ne t'avais pas manqué. Cette douleur. Cette impression d'étouffer, de te noyer. L'impression d'avoir bu un litre d'eau en voie directe pour tes poumons déjà bien endommagé au fil des années. On aurait déjà dû te ramener sous-garantie, défectueux, dans ce grand bloc blanc que tu connais par coeur depuis ton plus jeune âge. Ouais ils auraient dû, tu aurais dû aussi. Mais t'es tout de même là comme couillon, à l'école, en train d'agoniser parce que tu viens de monter quatre étages sans vraiment faire attention à ta respiration. Ta maladie ne va clairement pas en s'améliorant. Mais impossible d'aller plus vite que la montre, t'es en fil d'attente d'une greffe et dans l'inconscience de te dire que peut-être demain ça ira mieux. Oui, un petit passage à l'infirmerie, une bonne nuit de sommeil et ça ira mieux. Mais tes poumons, ils sont toujours plein de liquide, ils sont toujours malades et au prochain escalier on est bon pour tout recommencer. T'es pas inconscient, tu sais où sont tes limites, mais tu es trop positif, tu surestimes ton corps. Ça te mène à te retrouver le souffle court, les membres tremblants, les larmes aux yeux à tenter de marcher vainement jusqu'à l'infirmerie tandis que tu essaies de calmer ta respiration et tes battements de coeur devenu chaotiques sous la panique. Tu ne regardes pas vraiment où tu vas, ton corps connait le chemin par coeur à présent. Ou pas en faite. Car tu finis à terre après avoir tapé dans un mur. T'as même pas eu la force d'essayer de te rattraper, tu te laisses juste mollement tomber au sol sur le flan à côté d'un jeune homme aux cheveux bruns qui semble bien dégoûté d'être lui aussi à terre. Il te faut quelque seconde pour comprendre que ça a beau faire mal et être un peu dur, ce n'était pas un mur que tu as bousculé mais un humain... enfin un homme quoi, un monsieur, un beau monsieur cela dit. Mais t'as pas vraiment le temps de t'y attarder. Tu es toujours en mode survie, gps activé sur "Infirmerie" et tu es pour le coup trop perturbé pour réellement réaliser que tu as bousculé quelqu'un « Désolé... » dis-tu tout de même tout doucement entre deux inspirations difficiles, rien que ça, ça te fait tousser. Pas le temps de rêvasser, si tu continues sur ta lancée tu vas finir dans les vapes et ça c'est moins drôle après. Tu te redresses péniblement mais à peine poser sur tes fesses tu sens ta tête te tourner. Tu ne vas pas pouvoir faire mieux tout de suite, alors tu t'appuies contre le mur et ferme les yeux essayant de calmer ta crise et de calmer ta respiration.
Lachlan Lee
Muggle Lover
ft. : kim tae hyung
crédits : HERESY.
Hiboux envoyés : 25
Sur MM depuis : 30/06/2018
Allégeance : nimh
Mornilles : 70
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Mar 23 Oct - 14:51
HRP:
 

Padd fut bouleversé par la détresse qu'il voyait dans le regard de son compagnon de couloir. Voilà bien longtemps, que la plèbe n'avait pas touché son petit coeur de fragile. Jetant des coups d'oeils affolés autour de lui pour voir si quelqu'un allait rabouler son boule pour leur venir en aide. Mais, il se rendit compte qu'ils n'étaient que deux. Et ce n'était pas la Sainte Mandragore qui allait leur venir en aide. Les turbines à fond la caisse, l’irlandais essayait de trouver une solution avant que le garçon -mignon- ne lui clapse dans les bras. Et franchement, il n'avait aucune envie d'aller l'enterrer au fond du jardin... "Ouais pas grave. " répondit rapidement le brun, en se rapprochant de l'asiatique pour l'attraper par les bras et le coller à lui. Quand toute cette folle histoire sera terminer, il était bon à filer sous la douche. "Bon, direction l'infirmerie. On dirait que tu as croisée le sous-directeur nu dans le couloir." dit Padraig catégoriquement sans laisser le pauvre gars répliquer. Façon, il avait pas le choix, pensa machiavéliquement le jeune homme en traînant le poids mort. Car il pesait son poids l'animal ! Alalala, ce Paddy pouvait être une personne géniale ! Tendre la main à la veuve et orphelin. Un exploit, que dis-je un événement. Il allait pouvoir le marquer sur son calendrier. Ce jour allait devenir une fête nationale. Tout fier de lui et un sourire aux lèvres, il amena le garçon qui semblait mourir dans ses bras. Au pire, si cela devait arriver. Il pouvait toujours l'abandonner au coin d'un couloir, ni vu, ni connu ! Mais c'était son jour de bonté. Puis, en vérité son coeur avait chaviré devant ce regard de chaton qu'avait son kidnappé. Qui pouvait résister devant ça ? En tout cas pas lui. Padraig était plutôt content de sa trouvaille qui allait divertir sa journée. Peut-être que ce garçon tombé du ciel allait réparer son coeur fissurer par trop de déception ? Partant dans des réflexions romantiques et qui n'avaient aucuns foutres rapport avec la situation actuelle. L'irlandais devait passer pour un hystérique aux yeux des autres. Pourtant, il avait essayé de calmer ce côté exubérant et envahissant qui faisaient fuir le monde et surtout un Berry sauvage. "Je suis ton chevalier servant venu te sauver " déclara le brun un immense sourire aux lèvres à l'attention de l'autre.
Padraig. O Vontell
ft. : Gino Pasqualini
crédits : Neutral
Hiboux envoyés : 55
Sur MM depuis : 23/10/2016
Allégeance : Sinsear
Mornilles : 128
DC : Eden ♥️
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Sauter vers: