AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Stornoway est le village jouxtant l'édifice de la W.I.S.E. La route entre les deux se fait, à pieds, en une vingtaine de minutes et offre une vue spectaculaire des plages qui bordent l'île. Village tout près des montagnes est traversé d'une rivière se jetant dans la mer, charmant et pittoresque, Stornoway - à force de cohabiter avec la W.I.S.E. - est devenu un village entièrement sorcier où il fait bon vivre et travailler. Là-bas vous y retrouverez également le quartier Coigrich, un quartier qui, depuis quelques années, s'est naturellement développé avec l'arrivée d'étudiants aux origines multiples à la W.I.S.E. - sur la rue Goathill. Restaurants italiens, japonais, coréens et même canadiens y ont vu le jour. Salles de bowlings, de karaokés, petits salons de thé, boulangeries, bibliothèques, magasins de musique, terrains de foot, studios de danse, gymnases et bars ont pointés lentement le bout de leur nez, faisant maintenant compétition aux édifices ancestraux présent depuis bien longtemps dans les rues de Stornoway.
welcome sur Memor Mirificus, un forum University/City/HP de type fantastique ou vous pouvez incarner moldus, sorciers ou cracmols. Le jeu se déroule a Stornoway sur l'île de Lewis, là ou la première université pour sorciers et moldus a ouvert ses portes. Vous aurez sept jours pour terminer votre fiche. aucun nombre de RP par mois n'est demandé, ni de ligne minimum par réponse.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Chaos ou HCS! [Eron+Arth ft.LIBRE]

Mar 3 Juil - 13:19
Ce n’était pas qu’Eron n’aime pas être en retard. Il était toujours en retard. Non, c’était plus le fait qu’il devait faire ce cours avec Wenlock qui le mettait dans un tel état. Et puis ce n’était pas de sa faute s’il était en retard ! D’abord, il savait qu’il n’avait aucune excuse puisqu’il vivait sur le campus… Mais en même temps Melon avait choppé une conjonctivite et il avait dû aller chercher ses potions au village. Alors il avait couru, mais en courant il avait renversé une pauvre petite mamie qui passait par là et avait passé la demi-heure suivante à s’excuser, la raccompagner, s’excuser, se faire offrir un thé, s’excuser, et hurler en voyant l’heure. Alors il avait de nouveau couru jusqu’au potioniste qui lui avait dit d’aller voir le vétomage qui lui avait dit qu’il lui fallait un quart d’heure pour réaliser la potion et puis qui lui avait tenu la jambe en parlant de chiens.

Bon c’était très coule de parler de chiens mais là, il était en retard. Il avait quand même pris le temps de soigner son petit Melon avant de repartir d’un pas vaillant vers la salle de classe où il devait assurer son tutorat avec Wenlock. Il avait plus eu l’impression de courir sur ses chevilles que sur ses pieds – parfois il maudissait ce corps élastique – et s’était perdu en tournant à droite après l’escalier plutôt qu’à gauche – quelqu’un pourrait lui expliquer que ça fait six ans qu’il est à la W.I.S.E. et qu’il ne devrait plus se perdre dans les couloirs ? – pour enfin revenir sur ses pas, se tauler, rester contre le mur en maudissant sa vie durant bien dix minutes. Avant de se relever et de repartir, sans courir, sur ses pieds bien à plat sur le sol, et trouver – enfin ! – la salle où ils devaient aider les gens… Il tendit lentement la main vers la poignée quand il se figea. Il roula des épaules d’un air tendu et sentit les larmes de frustration lui venir aux yeux. Il. Avait. Oublié. Ses. Affaires. Par tout les caleçon roses de Merlin ! Il gémit. Pinça les lèvres. Hésita. Regarda la porte fermée. Le couloir. Ses propres mains. Remit une mèche de cheveux violettes derrière son oreille. Soupira. Haussa les épaules. Et entra dans cette pièce maudite d’un pas qu’il se voulait assuré mais qui devait avoir l’air d’un ridicule consommé, à la manchot style…

« Hum ! Bonjour ! Hum ! Désolé pour le retard ! » dit-il d’une voix toute faible.

S’il avait pu rentrer dans un trou de souris, il l’aurait fait, avec talent et vivacité.
avatar
Neutral
ft. : Park Ji-Min
crédits : newstigma
Hiboux envoyés : 36
Sur MM depuis : 11/07/2017
Allégeance : SINSEAR
Mornilles : 91
DC : Keir/Asaki/Sican/Maddy
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Dim 8 Juil - 16:55
Padraig avait prit l'habitude d'arriver en avance et ainsi avoir la meilleure place. Et aujourd'hui ne faisait pas exception pour le p'tit Irlandais. Mèche au vent et roulement de hanche enclenché, il partit tel un conquérant vers la dite salle de classe. Pourtant, le karma avait décidé de s'amuser avec Padraig et de le rendre chèvre. Pendant son trajet, il s'était prit les pieds dans un sot -qui ne devait décidément pas se trouver dans un couloir qui débouchait dans des escaliers-, finissant les fesses à l'air et le visage léchant contre le sol. Pad se releva rapidement remplit de poussière et de bleu. Maniaque comme pas possible, il sortit -dont on ne sait ou- un défroisseur portable pour enlever tout les petits plis de sa chemise blanche.  Une fois sa tâche accomplit, il repartit en (boitant) direction de son lieu de tutorat. Avec toutes ces bêtises il allait finir par arriver en retard. Et Padraig n'était jamais mais ô grand jamais en retard. C'était un concept qu'il détestait autant que cette réforme de l'orthographe. Mais il semblerait que le karma n'avait pas finit de s'amuser pour le plus grand malheur du brun. A peine quelques pas effectués qu'il remarqua que son fameux porte-clé porte bonheur avec une photo du Berry, c'était mystérieusement volatilisé. Criant au scandale et au complot, il rebroussa chemin et repartie vers c'est maudits escaliers. C'est tout affolé qu'il ne trouva pas le dite porte-clé. De plus, l'heure tournait et Padraig avait le choix de continuer à chercher et d'arriver en retard ou de laisser pourrir à jamais le porte-clé rouillé. La raison fut plus forte que le cœur. C'est dans une scène mélo-dramatique qu'il partit le cœur déchiré vers ce maudit cours qui allait rien lui apprendre. Pourtant, Padraig devait voir la vérité en face. Si il ne se bougeait pas un peu ses fesses blanches, il allait perdre sa place favorite. Se mettant à courir comme si il avait des chèvres à ses trousses, il bouscula deux trois élèves, fit la sourde oreille devant les injures et évita un ou deux sorts -qui voulait sa mort- pour courir vers son heure de tutorat. Dégoulinant de sueur et à court de souffle il se tenait contre le mur en face de la porte en bois. Il fut surprit en voyant un élève attendre devant cette dite porte. Retenant des larmes d'injustices, Paddy s'avança à l'intérieur de la salle sans prendre la peine de s'excuser de son retard. Un Padraig ne s'excusait jamais. Il n'était pas en retard c'était les autres qui étaient pas à l'heure ! C'est sur cette conclusion totalement stupide qu'il partit au fond de la classe.
avatar
ft. : Gino Pasqualini
crédits : Neutral
Hiboux envoyés : 54
Sur MM depuis : 23/10/2016
Allégeance : Sinsear
Mornilles : 127
DC : Eden ♥️
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Dim 15 Juil - 18:13
Hangover
A second nature that I can't control.
7h25

Son cadran n’eut pas le temps de sonner.  Enfin… si, mais il ne sonna pas bien longtemps avant qu’Arth ne l’agrippe et n’aille le lancer avec conviction contre le mur de sa chambre.  Fuck off.  Fuck les réveille-matins, fuck sa soirée de la vieille, fuck TOUTE. Elle n’allait pas se lever ce matin, elle allait rester coucher et cuver les 25L d’alcool qu’elle avait ingéré la vieille.

10h

Un étrange bruit tira Arth de son sommeil.  C’est 100% bougonne qu’elle ouvrit ses yeux difficiles (elle avait presque pu les entendre craquer tellement elle se sentait déshydraté), pour chercher la source de son second réveille indésiré.  Par terre, son cadran tentait de crachoter quelques faibles bruits alors que sa baguette - à quelques centimètre d’elle - vibrait furieusement.  What the hell?  Qu’est-ce que le monde entier avait contre elle aujourd’hui pour qu’elle n’ait pas le droit de dormir en paix?  C’est la lumière, projeté par sa baguette, qui la tira de son lit douloureusement alors qu’en lettre capitale, brillait contre son mur: «YAH BIOTCH TU FAIS DU TUTORAT LÈVES-TOI!» … ah.  Peut-être se serait-elle trouvé elle-même drôle si elle n’avait pas eu la plus grande une gueule de bois de l’histoire des Wenlock.

10h12

Arth, les cheveux humides dans un chignon et des cernes jusqu’au menton, trainait des pieds dans les couloirs de la toute nouvelle W.I.S.E.  

Voyons voyons… c’était dans la nouvelle aile de moldus ce tutorat… ou dans l’ancien chateau… Mmmbeeeh.  Ou est-ce qu’elle s’en allait déjà?

Baillant aux corneilles, la galloise déhambulait dans les couloirs.  Qui sait si elle allait dans la bonne direction.

————————☽ ☾————————

not even close
avatar
ft. : Choi Jin-ri (Sulli)
crédits : suture
Hiboux envoyés : 97
Sur MM depuis : 02/07/2017
Âge : 25
Allégeance : CEART
Mornilles : 188
DC : ❖ Mackenzie❖ Lexi ❖ Aglae ❖ Hanae ❖ Loic ❖ Teddy ❖ Harold ❖ Youngsoo ❖
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Dim 19 Aoû - 17:01
Ponctualité

L’esprit ailleurs, tu dessines pensivement sur un bout de papier. Des tas d’idées traversent ton petit esprit – comme à peu près tout le temps en vérité – mais aucune ne vient justifier ta présence ici. Car tu n’as absolument aucune raison d’assister à ce tutorat, la matière ne faisant pas partie de ton cursus. Et même si c’était effectivement le cas – ta mémoire et toi, vous ne savez jamais vraiment quelles cours vous avez – ce n’est pas un tutorat qui pourra t’aider.

Mais malgré tout, tu t’es levée tôt ce matin juste pour venir. Tu n’as pas grand-chose d’autre à faire et as été piquée par la curiosité en voyant l’annonce sur le tableau d’affichage. Maintenant que les sorciers sont apparus au grand jour, ce genre de connaissances pourrait t’aider dans la vie de tous les jours, alors autant essayer. Et puis, vraiment, tu n’as rien d’autre à faire aujourd’hui.

Sauf que, rien à faire ou non, tu commences un peu à regretter ta décision. Il n’y a pas grand monde dans la petite salle – oui, Abi, c’est un peu le principe d’un tutorat – et les élèves-professeurs n’ont toujours pas montré le bout de leur nez. Bon, certes, tu ne les connais pas donc difficile de savoir qui ici est le prof. Mais quand même, les minutes s’enchaînent et personne ne semble motivé à aller au tableau. Qui aurait cru que tu serais celle arrivant à l’heure.

Ce n’est qu’après un long moment qu’une personne passe enfin le pas de la porte, te faisant détacher le regard de la fenêtre pour le tourner dans sa direction. Nop, tu ne l’as jamais vu. Est-ce que c’est une bonne chose ? Peu importe, ce n’est pas ça qui t’empêchera de poser des questions. Et puis croiser de nouvelles personnes, c’est l’occasion de se faire de nouveaux amis. Alors, aussi rayonnante que d’habitude, tu lui adresses un grand sourire… avant d’en faire de même pour le jeune homme qui apparaît quelques minutes plus tard, auquel tu t’adresses lorsqu’il s’assoit non loin de toi.
« Tout va bien ? T’as l’air d’avoir couru un sacré marathon ! Je dois avoir de l’eau si tu veux et peut être un éventail si t’as trop chaud. » un nouveau sourire, comme à ton habitude, avant d’enchaîner « Moi c’est Abi au fait »
Le cours n’a pas l’air d’avoir commencé alors autant faire la causette, non ?
©️ GASMASK
avatar
Muggle Lover
ft. : Zoe Kazan
crédits : /
Hiboux envoyés : 46
Sur MM depuis : 04/08/2016
Allégeance : Todchai
Mornilles : 185
DC : Augustus
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Lun 8 Oct - 12:02
Eron regarda autour de lui dans al salle de classe comme un animal traqué mais ne vit pas Wenlock, il n’y avait qu’une fille qui griffonnait des choses. Naturellement, il répondit à son sourire d’un air emprunté. Il soupira et se rendit compte qu’il n’était peut-être pas si en retard que ça ? Ou alors c’était qu’il était moins en retard que les autres ? C’était possible mais il ne comprenait pas pourquoi Wenlock n’était pas là. D’un certain côté il était positivement heureux de ne pas se faire remonter les bretelles par cette nana. Elle lui faisait un peu peur, même s’il ne l’avouerait jamais, même sous la torture la plus cruelle qui soit… Ou pas.

Il posa ses af… Il fit le geste de poser ses affaires sur le bureau qui se tenait devant tout les autres… Pour réaliser à nouveau qu’il n’avait pas les-dites affaires… Il soupira et jeta un coup d’œil inquiet vers le tableau. OUF ! Il y avait des craies ! Il saurait faire avec. Pour le premier tutorat, de mémoire, ça fonctionnerait. La prochaine fois il s’organiserait mieux. Promis. Il se racla la gorge et jeta un œil inquiet au garçon suant qui venait de passer la porte et d’aller s’asseoir au fond.

Mais pourquoi ils se rassemblent tous dans le fond ? Ça ne changera rien ! Surtout s’ils ne sont que deux. C’était précisément le genre de comportements que ne comprenait pas Eron, les trois quarts du temps. Il se balança sur ses pieds en laissant vaguer son regard. Il se sentait terriblement gauche, planté là devant ces deux autres jeunes, sans rien dans les mains pour se donner illusion. Il pinça des lèvres et s’approcha d’eux avec une hésitation.

« Salut ! Euh, donc, le tutorat, euh, vous voulez… » Il se serait frappé. Le stress le rendait ridicule. Il prit une longue et lente respiration, carra les épaules et reprit.

« Bonjour, moi c’est Eron Im, vous pouvez m’appeler Eron, ici c’est détente. Et vous ? » Il fit un clin d’œil. « Sinon… euh. Vous cherchez quoi dans ce tutorat au juste ? Qu’on puisse s’adapter avec Wenlock ? On peut aussi parler d’autre chose en attendant d’autres gens… et Wenlock. » ajouta-t-il avec un sourire timide.
avatar
Neutral
ft. : Park Ji-Min
crédits : newstigma
Hiboux envoyés : 36
Sur MM depuis : 11/07/2017
Allégeance : SINSEAR
Mornilles : 91
DC : Keir/Asaki/Sican/Maddy
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Sauter vers: